Tou•tes travailleur•ses des plateformes ? Le travail à l’heure du Covid-19


Face à la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, plusieurs contextes d’interaction humaine sont en train de subir des transformations majeures. Un nombre croissant d’individus fait désormais l’expérience du travail à distance, et doit composer entre sociabilités amicales, familiales et professionnelles. Dans plusieurs secteurs d’activité, on assiste à l’introduction massive de systèmes de surveillance et de modalités de rémunération qui étaient jusque-là limitées au travail sur les plateformes numériques. Ces dernières s’imposent, autant pour les personnes employées que pour celles faisant face au chômage, comme des paradigmes productifs qui conjuguent « travail à la demande » (livraison, logistique, etc.), « travail en ligne » (freelancing, gig economy et microtravail) et « travail social en réseau » (génération et modération de contenus). Le monde du travail qui s’annonce généralise des méthodes de gestion de l’humain qui transfèrent de manière exponentielle sur les travailleuses et travailleurs les risques, autant sur le plan sanitaire qu’économique.



Aliens

Aliens

#TALK in French

Antonio Casilli

Antonio A. Casilli is professor of sociology at Telecom Paris, school of telecommunications at the Institut Polytechnique de Paris. At EHESS, he leads the seminar "Studying digital cultures". He is one of the founders of the ENDL network (European Network on Digital Labor). Among his publications: Les liaisons numériques (Seuil, 2010), En attendant les robots (Seuil, 2019).