#TechActivism @MiXiT


par Agnès, le 23 mars 2018


MiXiT met en avant, depuis ses débuts, des initiatives de Tech Activisme, parce qu’il nous paraît important de proposer aux développeurs et toutes personnes travaillant dans l’IT de s’interroger sur les limites de leur propre éthique.


Idalin Bobé en 2016 ou Stéphane Bortzmeyer en 2015, pour ne citer qu’eux, ont donné des keynotes MiXiT assez mémorables sur le sujet. Ils nous ont amené à nous faire réfléchir à la réelle valeur que nous voulons apporter à travers notre métier : le code que nous produisons, les algorithmes que nous implémentons ne sont pas que des challenges techniques, ils vont se retrouver dans des outils qui régissent nos vies, ils peuvent parfois contribuer à ne pas faire en sorte que notre monde aille mieux. Travailler sur un logiciel pour une entreprise polluante, accusée de délits financiers ou qui essaie par un design particulier de vous faire cliquer là où vous n'avez pas envie, peut vous faire poser des questions. Permettre à nos participants de prendre conscience de leur responsabilité sociétale est donc un de nos objectifs, les inviter à s’interroger sur les limites de leur propre éthique.

Cette année, Isabelle Huynh de La Clavette va faire une keynote sur l'ingénierie positive. Après avoir travaillé en tant qu’ingénieure mécanique sur des produits grand public, elle a quitté son job pour explorer le concept d’Ingénierie Positive. Une ingénierie plus sociale et environnementale. Pendant 6 mois, elle est partie en Asie et Amérique latine pour filmer des projets mettant la technologie au service des individus et les diffuser à sa communauté. De retour en France, elle dédie désormais son énergie à amener l’Ingénierie Positive en école d’ingénieurs, dans les entreprises et lors d’événement grand public.

Isabelle Huynh

Nous avons également cette année accepté une proposition de deux speakers ( Jonathan Scher et Anne Gabrillagues) consistant à héberger au sein de MiXiT un hackathon solidaire. Ainsi une petite dizaine de personnes vont, en parallèle des conférences, développer 2 projets (à préciser dans un prochain article) pour l’association Plastic Odyssey qui prépare le premier tour du monde à bord d’un catamaran de 25 mètres, en autonomie, rien que ça! Le navire se déplacera grâce aux récoltes de déchets plastiques faites lors des escales, déchets qui alimenteront ses moteurs. Beau projet de Tech Activisme que nous sommes heureux de soutenir!

Plastic Odyssey