Un exercice de programmation vintage… et un outil d’aide à la composition électroacoustique

Votre environnement est une boîte à sable, avec un langage de programmation démuni de tout ? Redécouvrez la roue, implémentez quelques structures et terminez par un compilateur. Voici le "Game Master", un outil d'aide à la composition de musique électroacoustique, et les étapes de sa conception...

Aliens Aliens
#TALK en Français
mercredi 25 mai
11h40 - 12h30

Amphithéâtre C

Un exercice de programmation vintage… et un outil d’aide à la composition électroacoustique ========== Jean-Jacques Girardot (programmeur), Jean-François Minjard (compositeur)

Que faire quand un compositeur vous propose une collaboration tellement passionnante que vous ne pouvez refuser ? Que faire, également, lorsque l’on se retrouve à travailler dans une boîte à sable, avec un langage de programmation nu comme un ver ? On redécouvre la roue, on commence à implémenter quelques structures, des tableaux, des tables de hashcode, et l’on finit par écrire une allocation mémoire, un compilateur, une gestion de processus légers, et une interface graphique… Ceci dans 32 Mo de mémoire.

On se félicite, dans ces conditions, de se souvenir de ses cours de structures de données du siècle dernier, et l’on s’étonne de voir à quel point ces algorithmes vintage sont encore pertinents aujourd’hui !

C’est ainsi qu’est né le « Game Master », un outil multiphonique d’aide à la composition de musique électroacoustique, dont certains aspects de l’ingénierie vont être décrits dans cette présentation, qui se terminera, outil oblige, par une démonstration de ses possibilités, au travers de compositions de Jean-François Minjard.

La diffusion de ces pièces sera effectuée sur un système multiphonique en 14.1.

Jean François Minjard

Depuis longtemps attiré par “le son” mais réfractaire aux études musicales traditionnelles il devient, en 1970 guitariste autodidacte. En 1978, après un séjour
d’une année à Londres où il rencontre et joue avec de nombreux représentants de la « Free improvised music », il rejoint l’ARFI (association de musiciens lyonnais).

Il y prolonge alors, jusqu’en 1983, son intérêt pour la musique improvisée en étendant les possibles sonores de son instrument. Parallèlement, en 1979 il suit le stage de musique électroacoustique avec Jacques Lejeune et Philippe Mion à Paris, puis en 1980 il entre au Conservatoire National de Région de Lyon pour étudier la composition acousmatique dans la classe de Denis Dufour jusqu’en 1983, date à laquelle il quitte l’ARFI et se consacre à la composition abandonnant la pratique de la guitare pour aborder celle du synthétiseur.

En 1984, il est cofondateur du collectif de compositeurs QUARK (Dhomont, Duchenne, Dufour, Mion) et de 1986 à 1988 assistant
dans la classe de composition du CNR de Lyon.

Mène en 1985–86 une réalisation liant étroitement l’image vidéographique et le son avec la série des « Cartes postales électroacoustiques ». A partir de 1989 il abandonne tout travail instrumental et se consacre exclusivement à l’art acousmatique, possédant son propre studio développé depuis 1979.

En 1991–92 il est cofondateur de FUTURA (Festival International d’Art Acousmatique et des Arts de Support) qu’il codirigera avec Denis Dufour jusqu’en 1997.En 2008 il fonde Le son des choses, association destinée à la diffusion, la production et à la reconnaissance de l’art acousmatique.Il est l’auteur depuis 1982 de nombreuses œuvres concrètes pour le concert, la danse, le théâtre ou l’image animée.


Jean-jacques Girardot

Ecole des Mines de Saint-Etienne

Jean-Jacques Girardot est né en 1949 à Oullins (Rhône, France). Enseignant et chercheur en informatique à l’École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne, il soutient en 1976 sa thèse en Informatique, en 1989 sa thèse de docteur d’État en Mathématiques, puis devient directeur du département « Réseaux-Information-Multimédia ». Il est l'auteur d’ouvrages et de nombreux articles sur l’informatique, d’une vingtaine de nouvelles de fantastique et de science-fiction, dont certaines ont été réunies dans son recueil Dédales Virtuels, paru aux éditions Imaginaires Sans Frontières. À plusieurs reprises, il fut l'organisateur des rencontres littéraires « Remparts », consacrées à la science-fiction. Il est aussi l'animateur du site « Les Pages Françaises de Science-Fiction ». Il est enfin membre de l'Inventaire, collectif des compositeurs de musique électroacoustique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et enseigne aujourd'hui le design sonore à l'École des mines, et, à l'occasion, au Conservatoire de Saint-Étienne.


 

Autres talks de Jean François, Jean-jacques

2016 - The construKction of Sound

  • #TALK
  • Jean-jacques Girardot

Du "software bending" aux petits trucs des compositeurs de musique électroacoustique, découvrez tout ce qui est nécessaire pour créer des assemblages sonores intéressants.

2017 - 50 ans de programmation, toujours vivant !

  • #RANDOM
  • Jean-jacques Girardot

Programmer laisse-t-il des séquelles ? Pas nécessairement, mais des souvenirs, c'est sûr ! L'auteur nous raconte son passé de programmeur, et égrène quelques anecdotes d'une préhistoire héroïque, où Windows n'existait pas encore, mais où tout n'était pas rose pour autant...