Yves Hanoulle, l'agiliste au service des communautés


par Guillaume, le 2 mars 2016


L'interview d'Yves Hanoulle


Yves Hanoulle

Yves, qui es-tu ?

Je suis un Belge côté flamand qui a appris à traduire le français grâce à des amis pendant des vacances en camping en Auvergne quand j’avais 16 ans. Quelques années plus tard, je suis revenu travailler comme DJ et je suis tombé amoureux de la France depuis dès lors... En 1999, j’ai développé un économiseur d’écran pour faire le compte à rebours de l’année 2000. J’en avais marre d’attendre qu’un affichage teste ça, donc j’ai écrit des fonctions pour tester ma fonctionnalité principale. Quand j’ai cherché à voir comment faire mieux, j’ai découvert l’extreme programming. Je crois fortement que l’agilité ne fonctionne que quand vous faites attention au côté technique.

Que vas-tu présenter à MiXiT ?

The scaling ball game. C’est une version du ball point game adapté pour expérimenter le scaling (mettre l’agilité à l’échelle pour des très grosses équipes). Bien que nous ayons beaucoup de frameworks de scaling, tout le monde n’a pas forcément expérimenté ça. Maintenant nous pouvons et vous pouvez l’expérimenter avec vos propres solutions.

Au fait, connaissais-tu MiXiT avant ?

Oui, MiXiT était l’un des conférences que j’avais vu flotter autour des interwebs ces dernières années. J’ai tout de suite adoré le nom à cause de mon amour pour le DJ’ing (mixing) et l’IT. Et j’étais un grand fan de Joël Spolsky au début des années 2000 donc une autre raison de dire oui. Lyon a toujours été une ville sur la route des vacances et déjà, il y a quelques années, j’ai dit que je voulais découvrir un peu plus de la ville.

Comment t’es venu l’idée de créer le compte Twitter Retroflection ?

Twitter Retroflection L’idée originale était d’avoir une question qui soit posée sur twitter puis trouve réponse sur des blogs. La personne qui imagine la question devait proposé à une autre personne d’y répondre (et j’espérais secrètement qu’il y ai plein de réponses).

L’organisation de la partie blog était désastreuse. A cette période, je travaillais à Londres et je passais toutes mes soirées à chercher des gens pour les prochains jours. Donc j’ai adapté l’idée en posant simplement des question inspirantes pour les gens.

Le fait que nous ayons maintenant plus de 80 personnes qui contribuent à tweeter permettant ainsi d’avoir eu un tweet chaque jour depuis le 1er Janvier 2010 me fait dire que le changement était le bon. (d’ailleurs, nous pourrons toujours utiliser des personnes nouvelles…)

Pourquoi les gens pensent que ton nom est Hanouille (erreur que j’ai moi-même faite) ? Penses-tu que ce soit à cause de l’écrivain Jean Anouilh ?

C’est en lien avec l’écrivain et certaines personnes pensent que nos familles ont des racines communes. Cela dit, bien que j’ai brièvement vécu à Bordeaux où il est né, nous n’avons pas encore trouvé de lien.

Le nom Hanoulle est un nom qui n’est pas très répandu, donc les gens essaient de le lier avec un autre nom qu’ils connaissent. Et je dois admettre que les noms se ressemblent beaucoup… Même certain de mes amis pensent que mon nom est mal épelé quand quelqu’un l'épelle correctement.

Avoir un prénom français n’aide pas non plus….

J’ai entendu dire que ton père a créé la notion de pair coaching, qu’est-ce que c’est et comment l’a-t-il créée ?

Comme beaucoup de bonnes choses, plusieurs personnes différentes créent la même idée tout autour du monde.J’ai cru que l’idée s’était présentée à mon père alors qu’il s’est avéré que Joshua Kierevsky (d’Industrial Logic) avait utilisé le même nom plus tôt que nous.

Le PairCoaching est le concept de coaching entre deux personnes. Si coder est difficile, travailler avec d’autres personnes est encore plus dur. C’est si facile de louper des choses.

Pour moi, un Scrum Master et un Product Owner est un bon exemple de pair. Ils font, tous les deux, le leadership d’une équipe et pourtant ils se concentrent sur des parties différentes. Un peu comme notre archétype du rôle de la mère et du père dans une famille. J’essaie de faire tous mes ateliers avec un pair. A MiXiT, mon pair sera mon ami Franck Depierre.

Mon père a inventé ce nom parce qu’il cherchait un moyen d’exprimer notre manière de travailler ensemble (et ce qu’il faisait avec ma mère et son frère depuis 20 ans). L’article dans lequel ce nom apparaît pour la première fois fait partie de notre game book sur le leadership. Un jeu devenu populaire grâce aux gens d’XP days Paris.

Quel est ton gros projet actuel ?

Hihi, c’est une super question et une difficile à répondre. Comme d’habitude, je suis occupé par mes nombreux projets communautaires. La raison qui me permet de faire plein de choses différentes avec les communautés, c’est que je design mes projets communautaire de manière à ce qu’ils puissent avancer indépendamment de moi.

La dernière chose que j’ai lancée est la traduction du livre de Jimmy Janlens Visualisation Examples en langues locales. La version française a été travaillée par de nombreux amis français et nous avons déjà terminé un premier brouillon. Nous - je devrais dire “ils” - sont maintenant en train de tout rechecker.

Le projet actuel dont je suis le plus fier est Anguis qui est un jeu de plateau pour Androïd et co-développé avec mon fils de 13 ans.

Le projet que j’espère lancer en France est Who is agile, c’est un livre à propos des agilistes. Après la version internationale, nous sommes maintenant entrain de créer des versions locales, et je cherche une équipe française pour démarrer la version française. Ce serait sympa de commencer ça à MiXiT ;-)