Talks aliens à MiXiT 2017


par Cédric, le 16 mars 2017


Les aliens sont de retour à #mixit17 !


On va pas se mentir, les talks "aliens" sont une part non négligeable du charme de MiXiT. Rappel pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce terme : les talks aliens sont des sujets que l'on a peu ou pas l'occasion de croiser dans les conférences habituelles, la plupart du temps en marge de l’informatique.

Avec une préférence pour les sujets improbables, qui font réfléchir et/ou sortir de la salle avec des étoiles plein les yeux (ouais, parce que React vs Angular c'est bien sympa, mais on est aussi des êtres avec un petit cœur qui bat pour d'autres sujets).

On se rappelle de quelques talks mémorables des années précédentes comme Horacio Lassey-Assiakoley, venu du Togo pour nous parler des communautés techniques en Afrique, Marie Manceau l'an dernier qui nous avait donné envie de tout plaquer pour découvrir la beauté de l'Antarctique ou Florence Porcel qui nous avait parlé d'exploration spatiale.

Cette année encore, on s'est fait un plaisir particulier à dénicher des speakers exceptionnels !

Nous aurons le plaisir d'accueillir :
- Rida Laraki, chercheur français sur les systèmes de votes. Je sais pas si vous avez remarqué, mais MiXiT aura lieu deux jours avant une date quelque peu critique en France : l'élection présidentielle. On aura donc un talk sur... les emplois fictifs ! Non, je plaisante : Rida viendra nous parler du vote par jugement majoritaire, un système qui pourrait révolutionner les élections en général, en proposant une alternative au traditionnel un citoyen = un bulletin avec un seul nom.
- Un sujet surprise de cette élection présidentielle est le revenu universel. Avant même qu'un candidat n'y pense, la team MiXiT avait déjà prévu de faire un petit talk dessus par deux passionnés du sujet. Dans ce monde un peu bizarre de l'informatique où le code que l'on fait sur son temps libre nous plaît parfois plus que le code que l'on fait dans notre travail rémunéré, la dualité travail/salaire et le revenu universel nous semblait des sujets à creuser ! Romain et Jeff seront sur scène pour nous expliquer tout ça.
- Nety et Mila, deux développeuses que Agnès et Cyril ont rencontrées en Indonésie en 2011. A l’époque, elles finissaient leurs études, montaient leur boîte, étaient bénévoles dans une association qui aide les jeunes les plus défavorisés à apprendre à coder. Entre temps, elles ont continué leur tech-activism! Elles viendront nous parler du fait d’être une fille codeuse sur l’île de Javaqu’elles ont sillonné dernièrement en scooter pour aller au fin fond de la forêt équatoriale apprendre à coder aux enfants de différents villages.
- Lyon, comme bien d'autres villes à travers le monde, a sa monnaie locale. Le saviez-vous ? La Gonette, car telle est le nom de cette monnaie, aura un membre de son association qui viendra nous expliquer tout ça !
- Aux Pays-Bas, un projet a capté notre attention : celui d’un village entièrement autonome et respectueux de l'environnement qui sera capable de produire sa propre énergie, sa propre nourriture et même de recycler ses déchets. Marjolein Shiamatey viendra nous présenter les idées derrière ce projet des Regen Villages, "le Tesla des éco-villages"... et ça parlera énergies renouvelables, machine learning, culture hydro et aéroponique, etc.
- Alain Renaud est un philosophe qui a fait sa thèse en 1968 sous la direction d'un certain Gilles Deleuze, sur un sujet quasi-prémonitoire : comment le numérique va changer nos vies. Près de 50 ans plus tard, il sera à MiXiT pour explorer à nouveau le sujet.
- Un thème qui nous tient particulièrement à cœur : la protection de la vie privée sur les internets. Face aux grands méchants du Web qui revendent nos données, une petite société (française !) a lancé un... moteur de recherche ! Un moteur de recherche qui respecte la vie privée de ses utilisateurs : un projet un peu fou dont viendra nous parler Eric Léandri le CEO de Qwant.
- Samuel Couffignal est le chef de l'orchestre à cordes "Meltin’Cordes", projet visant à réunir professionnels et amateurs autour des notions de musicalité. Ce qui nous a plu chez Samuel, c’est son approche fondamentalement humaniste. L’orchestre est avant tout un ensemble d’individus. Son ouverture à d’autres domaines avait permis aux participants d’Agile Lyon 2016 de profiter d’une démonstration, quatuor à l’appui, de la relation entre sa position de chef d’orchestre et le management agile, un chef d’orchestre agile en sorte. Cette année, c’est accompagné de 12 musiciens qu’il viendra, à MiXiT, nous parler de la gestion de groupe.

On espère que ces sujets vous aéreront l’esprit et vous ouvriront des perspectives fructueuses. On a en tout cas hâte d’y être !