Hacking Game : Crack the safe


Les autres workshops sont "So-2019"?

Et si on allait plutôt hacker un coffre-fort? Viens bruteforcer une valise électronique et bouffer de l'hexa pour hacker un badge NFC. Il te reste 2h en compétition pour gagner le contenu du coffre. On te conseille de venir en binôme !


Après le Rescue-game “Il faut sauver LoRa”, on revient te proposer le Handson le plus fou de l’année. Cette fois-ci, pas de radio ou de catastrophe naturelle. Si on allait plutôt chercher le contenu d’un coffre fort? Ici, le seul IDE dont tu auras besoin sera Arduino. Tu vas apprendre à bruteforcer une valise électronique, trouver les bons fils à brancher, sniffer des trames réseau, hacker une webapp et re-programmer des badges NFC. Il te reste moins de 2h en compétition pour gagner le contenu du coffre. On te conseille de venir en binôme !


Tech

Tech

#WORKSHOP en Français

Loïc Ortola

Takima

Le Loïc est un animal de l’univers Takima qui vit majoritairement en fablab, près d’un clavier. Il peut être aperçu plus facilement en dehors de son milieu naturel, notamment dans des conférences. Principalement nourri de livres, il tire son énergie d’une batterie Li-Ion de 20 000 mAh.

Dans son sac de voyage, on retrouve des choses mainstream et… aussi d’autres trucs un peu plus singuliers. Pour l’appater, il suffit de lui proposer de sortir de sa zone de confort. Electronique, Radio, Making, PNL, Hypnose, il y a de grandes chances pour que ses talks soient un peu “différents”.


Antoine Lebel

SwissLife/Takima

Antoine est développeur touche-à-tout chez SwissLife, et anciennement Takima (IoT, dev, ops, design, marketing, ...). Il aime les choses qui sont bien finies, a une appétence particulière pour le front et apprécie de voir des étoiles dans les yeux des end-users. Côté stack, c’est principalement AngularJS, Angular, mais aussi React & Vue. Côté back, Node, afin de garder un environnement full JS. Il gère également une communauté eSport de plus de 50 000 joueurs au niveau européen.


François De Guibert

Takima

“Si tu ne viens pas au Fablab, le fablab viendra à toi” Pour François c’est pas compliqué, la chambre, la cuisine, le bureau.. il s’en fout. Tant qu’il y a la place d’installer un Fablab dans son garage il est heureux. Entre les motos on y trouve de tout, de l’imprimante 3D à la perceuse à colonne en passant par la fonderie à alu fait maison au milieu des condensateurs et autres micro-controleurs. Pourquoi il a besoin de tout ça? Franchement? La plupart du temps il en sait rien. Mais quand on lui dit qu’il faut faire des valises électroniques à hacker pour un talk, tout de suite il retrouve le chemin de sa cave.