Entre progrès techniques et questions éthiques ; quid des robots de services enfin intelligents ?


Comme annoncé par Alan Turing, ces dernières années ont vu exploser les performances d’algorithmes à base d’Intelligence Artificielle (AlphaGo, AlphaStar...) Entre progrès techniques, questions éthiques et attentes sociétales, les robots de services vont ils enfin faire plus que nous faire rêver?


Comme annoncé de manière prophétique par Alan Turing dès 1950 (doit- on parler de prophétie autoréalisatrice !), ces dernières années ont vu explosé les résultats d’algorithme à base d’Intelligence Artificielle. On peut citer les récents exploits de Google et de ses algorithmes AlphaGo, AlphaZero ou encore AlphaStar dans le domaine des jeux (échec, go, startcraft …). Cependant, les prophéties d’Alan Turing ne s’arrêtent pas au domaine des ordinateurs mais couvrent aussi et de manière explicite le domaine de la robotique intelligente et du robot social. Sommes-nous proches d’une révolution semblable pour la robotique à celle qui touche le développement logiciel et la mise en place d’algorithme autour de nos données ? Sommes-nous enfin proches d’un robot d’aide à la personne à la fois fonctionnel et généraliste ? Le robot de services intelligents et fonctionnel va-t-il enfin quitter nos écrans de cinéma pour envahir nos routes, nos rues , nos bureaux et nos foyers ? La question se pose en effet aujourd’hui et les problèmes éthiques liés à ces changements à venir ne passent pas inaperçu auprès des professionnels du secteur, des institutionnels mais aussi du grand public. Entre progrès techniques, questions éthiques et attentes sociétales, sommes-nous prêts ? et quelles sont les challengers à relever avant le déploiement de ses robots de services que nous considérerons enfin comme intelligents.


Ethics

Ethics

#TALK en Français

Fabrice Jumel

CPE Lyon, CITI Lab. , INRIA Chroma

" Fabrice Jumel, Enseignant Chercheur en robotique de service à CPE Lyon , Chercheur Associé INRIA CITI CHROMA et Technologue créatif. " Ces travaux d’enseignant chercheur l’ont amené autour des domaines de l’aide à la conduite (système ADAS) et des systèmes embarqués médicaux (pancréas artificiels ou suivie de personnes à domicile). Il se consacre depuis quelques années à la robotique de service et plus particulièrement aux aspects d’interactions, de navigation et de validation. Il a participé à différentes compétitions de robotique internationale autour de la robotique industrielle et de la robotique d’aide à la personne à la fois comme membre d’équipe mais aussi comme organisateur. Il soutient en particulier la Robocup , l’une des plus grandes et des plus diversifiées compétitions de robotique, dont l’édition 2020 aura lieu en juin à Bordeaux. Grand utilisateur d’outils à base d’intelligence artificielle, il s’intéresse particulièrement à la problématique de leur mise en œuvre, de leur validation et des interrogations éthiques qu’ils soulèvent.