Software Craftsmanship : le chaînon manquant de l’agilité ?


Vous cherchez des pratiques de développement pour créer des logiciels bien conçus ? Vous vous méfiez des techniques miracles qui augmentent la productivité, réduisent les bugs et font repousser les cheveux ? Mauvaise nouvelle on ne peut rien pour vos cheveux...


Vous êtes développeur, ScrumMaster ou même manager et vous avez des problèmes avec votre logiciel ? Vous avez adopté SCRUM mais vos problèmes n’ont pas disparu. Bugs, régressions, maintenance difficile, changements coûteux bref vous avez un problème de qualité.

Si les méthodes agiles se concentrent sur l’aspect organisationnel du développement logiciel, elles en disent très peu sur les pratiques de production du code. Or pour valoriser des “logiciels opérationnels” et “adaptables aux changements” (comme le préconise le manifeste agile), la manière de produire le code est essentielle. Le software craftsmanship est avant tout un état d’esprit, mais il repose sur des pratiques concrètes de développement piochées dans d’autres méthodes comme eXtreme Programming. Dans ce retour d’expérience, un développeur et un manager vous présenterons quelques unes des pratiques que nous avons adoptées et qui ont changé notre façon de développer. Nous vous donnerons aussi des pistes pour les transposer (ou pas !) dans votre contexte.


#RANDOM en Français

Nicolas Ruffel

Responsable R&D piloté par la satisfaction client et la mise en place d'un écosystème durable dans l'entreprise.


Charles Bouttaz

Développeur agile et craftsman, organisateur du Lyon JUG & Software Craftsmanship Lyon